Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
Anecdotes de Fabien Galthié sur le XV de France– BMW Rugby Expérience avec Fabien Galthié. Toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr

Anecdotes de Fabien Galthié sur le XV de France

Fabien Galthié

Après une carrière riche en tant que joueur, Fabien Galthié a enchainé par une magnifique expérience de coach. Nul doute qu’il a fallu choisir parmi les innombrables souvenirs et anecdotes pour partager avec vous ces scènes, parfois cocasses, souvent authentiques et qui font que les souvenirs les meilleurs ne sont pas toujours ceux des joies de la victoire. Morceaux choisis.

Dans la hotte à souvenirs, s’il fallait choisir parmi les moments les plus marquants de mes carrières, je choisirais d’abord les moments les plus drôles… Qui ne connait pas Bernard Laporte, alias « Bernie le Dingue », aka « le Kaiser » ?!  C’est par un doux après-midi du Tournoi des VI Nations en 2001 que le moment va éclater, marquant à jamais l’équipe de France et la France toute entière. Les caméras de France télévision s’étaient invitées dans les vestiaires à la mi-temps, qui fut d’ailleurs l’une des plus catastrophiques de la saison.  À cet instant où les joueurs pénètrent dans le vestiaire, Bernard Laporte devient tout rouge et nous accueille par des cris qui ressemblent à une diatribe dont personne, je dis bien personne, n’a compris un traitre mot. La seule chose que nous étions en mesure de comprendre, c’était qu’il n’était pas content. Mais alors pas content du tout !! La seule chose que nous arrivions à traduire, peut-être, c’était ce « PAS DE FAUTE !! » repris ad nauseam par « Coach Bernard », et qui devint par la suite le gimmick comique d’une publicité pour denrées alimentaires à base de sucres lents !

Dans la lignée des moments intenses offerts par « Bernie le Dingue », il y eut aussi la tournée en Argentine en 2003. Le deuxième test est perdu, suite à un drop-goal des argentins à la dernière minute (Ndl. 32-33). N’y tenant plus, le « Kaiser » convoqua tous les joueurs, à trois heures du matin la nuit succédant au match, pour se coltiner une séance vidéo épique où chacun en prit pour son grade !

Dans un autre style, Pierre Berbizier fut l’un des plus surprenants. En 1995, juste avant le match contre l’Afrique du Sud en demi-finale à Durban (Ndl. Défaite 15-19), et juste après le briefing d’avant-match, alors que la tension est à son comble, il offrit une coupe de champagne à chacun des joueurs. Appelons cela le panache.

Pour finir, j’aimerais partager avec vous l’avant-match de ma dernière rencontre de TOP 14 avec Montpellier. C’est un 20 décembre, juste avant Noël. Nous sortons d’une période noire avec sept défaites de rang. C’est la crise de confiance, les mines sont blêmes, les regards inquiets. C’est alors que je décide de casser l’habitude et de partager avec les troupes quelque chose, un moment à part, un stigmate qui transporte. Sans crier gare, j’entame le briefing par une musique, c’est du classique, une sonate de Chopin. Sans lumière dans les vestiaires et pendant trois bonnes minutes, le groupe reste suspendu aux notes égrenées par le virtuose. Puis nous pénétrons sans un mot sur le terrain pour affronter le grand Stade Toulousain.  Pour gagner le match (Ndl. Victoire 23-20).
A lire aussi
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION