Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
La causerie du coach à la mi-temps peut-elle influer sur le destin d’un match ?– BMW Rugby Expérience avec Fabien Galthié. Toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr

La causerie du coach à la mi-temps peut-elle influer sur le destin d’un match ?

Fabien Galthié

Le vestiaire reste un territoire sacré. Nul ne peut y pénétrer, sauf les joueurs et le staff. Notre ambassadeur, Fabien Galthié, nous ouvre la « boite de Pandore », l’espace de quelques lignes, pour partager avec nous quelques bribes de ce qui peut être échangé comme paroles, signes, gestes forts, durant la mi-temps d’un match international.

La causerie à la mi-temps, c’est clairement un moment de vérité. C’est un élément-clé qui permet de mobiliser, de remobiliser... voire de démobiliser ! Tout se passe dans la nuance, et parfois, la causerie est silencieuse, elle laisse la place aux regards, aux non-dits, au bruit entêtant des respirations qui soufflent et des crampons qui claquent.  Souvent, un mot simple suffit à lever une armée de grognards pour aller en découdre. C’est un moment fétiche, où chaque joueur tente de calmer son exaltation issue du combat d’avant et doit, dans cette pause quasi mystique, ressourcer son corps et rassurer son âme pour se lancer à l’abordage, riche du petit mot ou de la grande engueulade du chef en survêtement.

La mi-temps, c’est d’abord un moment tactique important,  où l’on peut conforter le cap choisi en amont ou bien modifier complétement le plan de jeu. On compose selon le déroulé de la première mi-temps, ici en déplaçant le jeu loin des impacts du pack en exécutant toujours deux passes après le premier contact, là en imposant une série de « pick and go » ou en posant le jeu par une botte longue derrière leur dernier rideau défensif…

J’ai, dans mon vécu de coach, un match particulier qui me vient à l’esprit. En finale du championnat 2007 contre Clermont, grandissime favori, nous subissons en première mi-temps ; le score passe à 9/0 puis rapidement à 12/0… La mi-temps est la bienvenue et, après le calme retrouvé dans les vestiaires, je leur dit quelque chose comme « tout va bien ! ». Mon idée était de ne pas démobiliser les troupes, y compris les joueurs du banc de touche, afin de redonner confiance au groupe, à tout le groupe.  C’est ainsi que j’ai décidé de faire mon coaching assez rapidement en seconde mi-temps, en mobilisant  notamment cinq joueurs, les leaders du vestiaire. Ces derniers ont eu un rôle majeur dans le bouleversement du match, que nous finirons par remporter. Très vite, le basculement s’est opéré. Le plan a marché. Nous fûmes champions de France.

Ce souvenir n’évoque pas un succès personnel ou la puissance de la parole magique. C’est avec les hommes que l’interaction a eu lieu, parmi lesquels mon capitaine, le meilleur relai de jeu possible. C’est l’histoire d’un message de demi de mêlée bien compris par un autre demi de mêlée (Ndl. Augustin Pichot), présent sur le pré et se servant de son intelligence avec brio. La causerie du coach est un élément de recadrage qui fonctionne. Encore faut-il avoir les hommes sur le terrain pour composer avec.
A lire aussi
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION