Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
La cryothérapie, arme de réparation massive !– BMW Rugby Expérience avec Fabien Galthié. Toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr

La cryothérapie, arme de réparation massive !

Fabien Galthié

Le rugby est un sport de combat collectif où les chocs sont très fréquents. La récupération revêt alors une importance primordiale pour enchainer les matches dans les meilleures conditions. Le « froid » reste la meilleure approche pour soigner et prévenir les microtraumatismes, contusions et hématomes. Revenons sur cette technique très utilisée aujourd’hui dans le sport de haut-niveau.

D’entrée, parlons simple et sans jargon technico-savant. La cryothérapie est le terme scientifique de l’utilisation du FROID pour activer la récupération et prévenir les petits accidents musculaires ou tendineux.

La « poche de glace » fait partie depuis toujours de l’attirail habituel de tous le sports de combat, mais il est question aujourd’hui d’utiliser systématiquement ce protocole thérapeutique pour optimiser la récupération dite « passive » (on ne fait rien et on attend que l’effet se mette en place).

L’aventure a commencé dans une poubelle à l’entame des années 2000 ! Remplie de glaçons, cette dernière nous servait de baignoire glacée après les matches. Le froid provoque une vasoconstriction des vaisseaux sanguins et prévient la collecte d’hématomes ou de petits traumatismes, et l’effet est très violent ! Mais tellement immédiat… cette procédure un peu archaïque nous permettait à l’époque de mieux récupérer d’un match et de gagner du temps sur la préparation du prochain, ce qui est un facteur de performance indéniable.

Alors, comme toute technique efficace elle s’est un peu industrialisée… aujourd’hui, il existe des centres pour athlètes, en Europe de l’Est, qui proposent des cabines de récupération à température très basse, pouvant parfois atteindre les -300° !! Et la version mobile existe aussi, avec des camions de cryothérapie – les Cryo-Trucks ! - qui suivent les équipes en tournée !! Le protocole est même descendu dans la rue et cette technique est aujourd’hui ouverte au grand public…bref, l’Âge de Glace est de retour !!

Plus sérieusement, le protocole de cryothérapie est un investissement fondamental pour un club, tout comme l’ont été les investissements dans la préparation physique, le stretching ou la préparation vidéo.

L’ultra-professionnalisation des staffs et des équipes fait qu’il serait même utile de procéder aux séances de froid à l’issue de chaque entrainement, de chaque match, et le retour sur investissement ne saurait être que bénéfique.  Concentrer ses efforts de protection et de récupération à l’adresse des joueurs au quotidien deviendrait une démarche très vertueuse qui consisterait à protéger la valeur intrinsèque d’un club, c'est-à-dire son équipe.
A lire aussi
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION