Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
Le poids des anciens dans le rugby français : bilan de l’exemplarité des icônes et des mythes fondateurs– BMW Rugby Expérience avec Fabien Galthié. Toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr

Le poids des anciens dans le rugby français : bilan de l’exemplarité des icônes et des mythes fondateurs

Fabien Galthié

Le rugby a toujours fonctionné autour de mystères ou de légendes, savamment entretenus d’ailleurs par les dirigeants amateurs de la Rugby Union avant 1995. N’étant pas un sport professionnel, l’homme ordinaire y produisait parfois des exploits rugbystiques extraordinaires. Les glorieux anciens, chefs de meute, capitaines, ont été les figures d’antan sur lesquels le rugby a souvent construit sa trajectoire. Qu’en est-il aujourd’hui, à l’ère de Twitter et d’Instagram, messages instantanés à partager entre fans de notre époque ? Fabien Galthié, qui a connu et participé aussi au « rugby d’avant », se propose de nous faire partager sa vision.

L’épopée héroïque fera toujours partie du rugby français.

À mon époque, lorsque mon adolescence était bercée par les mythes anciens d’un rugby en noir et blanc, il était fréquent que tout passionné ait en mémoire la totalité des exploits du XV de France au travers des âges, un peu comme lorsque l’on apprend par cœur ses leçons d’histoire à l’école sur les Rois de France ou la Guerre de Cent Ans ! Les icônes de ce jeu vivaient sur papier glacé et l’on se surprenait à imaginer des exploits, se déroulant souvent aux Antipodes, sans image filmée ou témoignage réel… Bref, la légende se construisait par l’effet conjugué de la distance et du manque de moyen pour retransmettre les exploits de nos petits français en terre anglaise et hostile ! Par ailleurs, les grands matches avaient lieu dans le cadre du Tournoi des V Nations, aux images rares et peu évocatrices des joutes d’antan. Mais surtout les grandes épopées du rugby français se sont forgées lors des très longues tournées en Hémisphère sud, aux histoires incroyables et affrontements épiques. Et c’est ainsi que les exploits de 1958 en Afrique du sud (équipe de France invaincues en deux tests) ou de 1979 en Nouvelle Zélande (première victoire française chez les All Blacks à Auckland) resteront en bonne place dans la mémoire nationale, au même titre que la bataille de Marignan en 1515 !!

Aujourd’hui, les mythes ne font plus rêver les jeunes. L’époque privilégie le présent et l’immédiateté dans l’information et les rapports entre les hommes, et les images vieillies de nos photos en noir et blanc n’évoquent plus grand-chose auprès de la jeune classe des « rubipèdes » tricolores. L’histoire du jeu n’est ni apprise ni retenue, elle figure à portée de clic sur Google. La culture rugby et les icônes glorieuses des époques passées ne fleurissent pas dans l’imaginaire d’un futur rugbyman… Faut-il les en blâmer ? Peut-être, peut-être pas … Connaitre son histoire, ses mythes, ses anciennes gloires, c’est aussi participer à une certaine transmission dans le temps, c’est perpétuer la tradition d’un sport chevaleresque en évoquant les déboulés des frères Boniface pour sauver la patrie contre la Perfide Albion… Autre temps, autre époque, sans doute. Le rugby professionnel et sa couverture médiatique intensive a totalement changé la perception que l’on avait du jeu à l’époque des images rares et des histoires racontées à la veillée… À l’âge de mes rêves d’adolescent, il y a avait deux matches retransmis à la télévision en championnat, et les trois matches du tournoi des V Nations. C’était tout. Libres à nous de faire et refaire les matches dans notre imagination et, ainsi, de participer à la création d’icônes et de mythes. Aujourd’hui, le mystère a laissé la place à une actualité en direct permanent et qui repose sur une couverture médiatique très intense. Tous les matches sont diffusés, TOP 14, Super 15, Tri Nations, Tournoi des VI Nations, et j’en passe.

L’histoire de nos jeunes rugbymen s’écrit au présent, regarde l’avenir et repose sur l’immédiat. Le rugby est professionnel, cela implique une implication financière et médiatique plus importante de la part de nos futurs icônes. Souhaitons-leur bonne chance pour la prochaine échéance mondiale de la semaine prochaine.
A lire aussi
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION