Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
BMW Rugby Experience : toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION
Le XV de France…en quart de finale ?– BMW Rugby Expérience avec Fabien Galthié. Toute l’actualité du XV de France à l’occasion de l’événement mondial du rugby – Sport sur orange.fr

Le XV de France…en quart de finale ?

Fabien Galthié

Une coupe du monde fonctionne traditionnellement en deux temps. Les matches de poules de qualification font partie du premier étage et conditionne le tableau final. S’il est presque acquis que la France sortira des poules en première ou deuxième position, quel scénario pourrait se présenter aux joueurs en fonction de ce classement ? En grand expert des phases finales, pour avoir participé à quatre d’entre elles, notre ambassadeur, Fabien Galthié, nous donne ses impressions sur les forces en présence.

Le parcours de la France en coupe du monde est relativement simple à envisager. A l’issue d’une poule relativement facile, il faudrait impérativement battre l’Irlande pour qu’elle se classe première, presque à coup sûr. Si nous nous reposons sur la réalité du terrain, qui est souvent une valeur de référence en rugby, et sans faire injure à l’équipe d’Italie, il y a fort à parier que la France se disputera la première place avec nos amis celtes. En cas de victoire, le sort nous orienterait plutôt vers un match de quarts de finale contre l’Argentine, laquelle se disputera la tête de son groupe avec la Nouvelle-Zélande, grandissime favorite de la compétition… Bref, une défaite contre l’Irlande et ce sont les All Blacks que nous aurons à affronter prématurément ! Sans présager d’un quelconque résultat contre ces deux équipes, essayons d’analyser les forces en présence.

Rencontrer l’Argentine en quarts de finale après avoir battu l’Irlande devrait être pour le XV de France le parcours rêvé. Ce n’est pas un adversaire facile et ce dernier peut justifier d’un bilan excellent contre la France depuis 10 ans. Néanmoins la France est meilleure en valeur intrinsèque, elle possède un réservoir plus large et une homogénéité rassurante dans son effectif. Mais, nos cousins latins excellent dans l’engagement collectif et jouent avec un esprit de corps prêt à renverser des montagnes. Il suffit d’observer les visages des guerriers de la pampa lors des hymnes nationaux pour comprendre combien revêtir le maillot des Pumas a du sens en Argentine… Ce mental extraordinaire, cette « grinta », nous pose souvent des problèmes sur le pré et il serait question de se préparer en conséquence pour un match à engagement TOTAL. Par ailleurs, c’est une équipe qui arrive à maturité grâce à sa participation au tournoi du « Four Nations » dans l’hémisphère sud, et aussi grâce à quelques joueurs-clés qui sont au sommet de leur art, au premier rang desquels le capitaine Agustin Creevy. Quel joueur ! Quel leader ! A suivre de près. Citons aussi « El Mago » Hernandez en peine résurrection, Lavanini – le bébé tueur de la deuxième ligne – et Juan Imhoff dont les jambes de feu feront certainement parler la poudre en coupe du monde.

Ça, c’est dans le cas du meilleur scénario possible…

L’autre alternative en quarts de finale serait de rencontrer les All Blacks de Nouvelle-Zélande… Rien à rajouter sur l’équipe, son jeu, son encadrement… C’est la classe mondiale ! Mais, le seul grain de sable dans les rouages de cette machine qui frise la perfection, c’est le complexe que nourrissent les Blacks contre la France en phase finale de Coupe du monde ! « The french Syndrom » !! C’est un peu comme lorsque la France joue le Brésil au football en coupe du monde, souvent, ce sont les bleus qui gagnent malgré la place de grandissime favori de leur adversaire.

Alors, il faut jouer et profiter de cet ascendant psychologique ! À ce stade, et au vu du niveau des champions du monde sortants, les bleus n’ont rien à perdre, tout est possible sur un match …Eux aussi le savent… Rendez-vous en octobre pour cette échéance…
A lire aussi
Posez une question à Fabien Galthié ENVOYER VOTRE QUESTION